Mandrin : Le jugement

                                   L’emprisonnement de Mandrin est ponctué de visites de « dames de charité »espérant la conversion des pêcheurs et de bons repas autorisés par Levet de Malaval et fournis par des admirateurs . Il renvoya son premier confesseur « trop gras »à son goût pour parler de pénitence .Puis le jésuite Gasparini l’accompagna…

Mandrin : L’arrestation

                      A la suite de la « guerre »qu’il a menée durant deux ans contre la Ferme Générale , à l’impuissance des douaniers et de la maréchaussée à lutter contre lui , Mandrin est poursuivi par le 1er régiment de chasseurs de l’armée de Louis XV à qui les fermiers généraux ont fait appel pour l’arrêter ….

Mandrin: L’infiltration dans le château de Rochefort.

              La Morlière fut instruit de l’arrivée de Mandrin au château de Rochefort en Novalaise par une dénonciation d’un ecclésiastique dont le nom est inconnu . On tient le détail de La Morlière lui-même qui écrit au ministre de la guerre en lui transmettant une phrase de la lettre que l’ecclésiastique lui a adressée : « Prenez garde…

Mandrin : ses Zélateurs

Mandrin est très apprécié par l’aristocratie locale, il est en relation avec les meilleures familles de Savoie. Le docteur Passorat de la Chapelle, qui fréquentait les meilleures familles du pays, parle de ces faits en témoin immédiat : « Les contrebandiers sont favorisés des Savoyards, je veux dire qu’où en fait l’apologie dans de très bonnes maisons….

Mandrin : ses lieutenants

La bande de Mandrin comprenait aussi bien des déserteurs, des paysans savoyards mais aussi des fils des meilleures familles de la région. Ils étaient recrutés avec soin. Les premiers furent « des pays » originaires de St Etienne de Geoirs où des environs. Cette bande se composait selon les besoins de quelques dizaines d’individus voire une centaine….

Mandrin : Les Grottes

Il existe plusieurs grottes dite » Grotte de Mandrin » mais lui ont-elles servi de repère, d’abris de cache pour son éventuel trésor ? Aucun élément historique ne le confirme. L’imagination populaire en fit des lieux fréquentés par Mandrin et sa troupe. La grotte de la Balme où il aurait confectionné de la fausse monnaie et où il…

Mandrin: les ventes

  Fidèle à sa devise : « S’enrichir en faisant plaisir au public », Mandrin parcourt librement les bourgs du Dauphiné et écoule ouvertement sa marchandise de contrebande. Il propose des soieries, des cotonnades à bas prix mais aussi du tabac celui de première qualité vendu 5 francs par les buralistes des fermes l’était 50 sous par ses compagnons…

Mandrin : Dons

Mandrin était proche de la population et n’hésitait pas à réparer les exactions commises par ses hommes. A Beaune en décembre 1754, il fait remettre une somme importante à une vieille dame se plaignant d’avoir été pillé ainsi qu’à un marchand de poudre à feu. Le 25 mars au château de Bournazel ,il est reçu…

Mandrin: Kidnapping

Peut-on accuser Mandrin et sa bande de kidnapping, de prise d’otage, ou d’enlever des notables et de les garder en caution ou gage ? le scénario se répète. Mandrin et ses hommes se rendent chez un notable (directeur de la ferme, entreposeur de tabac…) du lieu, où souvent il ne restait que l’épouse ou la fille pour…

Mandrin : la Quatrième campagne ( 1754)

Le 5 janvier 1754, la carrière de Louis Mandrin débute véritablement. Il fera six campagnes éclairs entre 1754 et  1755. Rappel des premières campagnes:                                                                                         C’est au cours de sa première campagne (5 janvier 1754 – 8 avril 1754), le sept janvier, qu’avec une douzaine  d’hommes, Mandrin  met en fuite à Curzon près de Romans…

Mandrin : L’ organisation de sa « bande »

Comme les flibustiers de Nouveau Monde, les contrebandiers se divisaient en : * Le Capitaine élu au début de chaque campagne par les chefs, mais dès que mandrin il fut le « capitaine général des contrebandiers ». Il avait une autorité absolue, décidait du plan de campagne, de la marche à suivre, il ne communiquait pas ses plans…

Mandrin : Rixe de 1753

                                                      maison de Mandrin Suite au décès de son père le 20 janvier 1742, L.Mandrin devient à 17 ans chef de famille, à la tête d’un commerce et d’une…