Zouave Salvat DUBOSCQ 1914/1918

Il est né le 9 avril 1893 à Messanges, fils de Salvat duboscq , résinier, et de Madeleine Lesbats , ménagère. Sa famille est très touchée par la guerre. Son frère : Antoine est décédé  en 1922 des suites d’une maladie contractée durant le conflit. Ses sœurs : * Catherine épouse en 1907  LALAGUE Eugene  tué à l’ennemi…

YPÉRITE 1914/1918

 L’ypérite ou gaz moutarde est l’un des gaz les plus dangereux que l’homme ait fabriqué. Il fut utilisé pour la première fois par les Allemands en avril 1915 contre les Anglais en Belgique, à Ypres, d’ou son nom ypérite. Son autre nom « gaz moutarde »vient de son odeur d’ail ou de moutarde. Il est stocké dans…

Rayon X 1914/1918

Les rayons X ont été découverts en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Röntgen, qui a reçu pour cela le premier prix Nobel de physique ; il lui donna le nom habituel de l’inconnue en mathématiques X. Les rayons X sont une forme de rayonnement électromagnétique à haute fréquence. C’est un rayonnement ionisant utilisé dans de nombreuses applications dont l’imagerie médicale . Dès le début de la…

Wagons 1914/1918

Août 1914 le ministère de la guerre  sur simple avis réquisitionne le matériel. L’autorité militaire prend le contrôle du réseau ferré pendant la durée du conflit.L’intérêt est stratégique et logistique. Les chemins de fer jouent un rôle central dans la mobilisation d’août 1914. Les transports de troupe se sont déroulés en trois temps. Dès le 31…

Veuves 1914/1918

Les sept cent mille veuves de guerre françaises de la première guerre mondiale sont avant tout des victimes féminines sans capacité d’action personnelle. Elles sont informées de la perte de leur conjoint par un courrier apporté par le maire ou le curé du village, il peut s’écouler plusieurs semaines ou même des mois entre le…

Ustensiles de cuisine 1914/1918

Ils sont importants dans la vie d’un soldat car, de sa nourriture, dépend son état physique et moral. Au début de la guerre, chacun se débrouillait avec des instruments de cuisson bricolés, braseros, réchauds fabriqués avec des boîtes de conserve. La nourriture étant un problème quotidien et essentiel, on nomma un soldat par compagnie pour…

Tuberculose 1914/1918

Au début de la guerre, le Pr Chauffard affirme : « L’air des tranchées associé à la vie active sous les intempéries constitue la meilleure des cures de santé . »Il s’agit alors de « récupérer » un maximum d’hommes qui avaient été réformés pour les envoyer au front. Peu importe leur état de santé. De toute façon, le diagnostic ne peut…

Sépultures 1914/1918

En 1914 contrairement aux anglais et aux Allemands qui ont développé la pratique des tombes individuelles portant  l’identité  et la confession du défunt, les français ont conservé l’inhumation en fosse commune ; cette pratique est rapidement contestée par les soldats eux-mêmes, qui prennent l’habitude d’inhumer leurs camarades dans des tombes individuelles. Une loi de décembre 1915…

RATS dans les tranchées 1914/1918

Ils furent l’un des pires cauchemars des combattants dans les tranchées durant la guerre de 14-18. « Des gros rats! C’était épouvantable! Et puis, les tuer, c’était pas possible, il y en avait trop. Il y en avait partout, dans les gourbis dans les champs, il y en avait partout. Ils nous donnaient des puces ces…

Quartier Maître LARIEU 1914/1918

Le quartier maître Mathieu LARIEU est mort à Venise, ce n’est pas un film, mais la triste réalité pour ce jeune landais. LARRIEU Mathieu Michel Raymond, né le 23 janvier 1887 à Moliets-et-Maa, est le fils de Mathieu Germain LARRIEU et de Marguerite LACAZE. Il est menuisier à Moliets, il sait lire, écrire et compter….

PIGEONS 1914/1918

Le plus grand rôle des pigeons durant la guerre a été la communication. Ils représentaient à l’époque un moyen moderne, surtout entre les tranchées et l’artillerie. Un pigeon adulte peut parcourir jusqu’à 800 km dans une journée. La nuit noire sans lune, par temps dégagé, favorise leur vol. Un message est toujours envoyé en double…

Objets, Artisanat de tranchée 1914/1918

L’artisanat des tranchées apparaît avec la guerre de position de 14/18, dans les tranchées mais aussi à l’arrière pendant le repos.     C’est le travail des soldats en activité, des blessés et des prisonniers de guerre. Ces créations ont pour but de laisser une trace, d’affirmer sa singularité, de tromper l’ennui, de supporter la vie…