Animaux 1914/1918

Les plus grands rôles tenus par les 14 millions d’animaux, estimés, enrôlés pendant le conflit ont été la charge (chevaux), le transport (chevaux, chiens) et la communication(pigeons). Les canaris avertissaient par leur mort, asphyxiés, de la  présence de gaz mortels dans les tranchées, ainsi que les escargots et les limaces. Mais n’oublions pas les rôles subalternes mais néanmoins  très importants qu’ils ont tenus.

Beaucoup d’entre eux ont aidé les soldats à survivre, à s’accrocher à la vie, à occuper leur temps.

Ainsi, chiens, chats, animaux domestiques ou d’élevage abandonnés ou offerts par des civils (poules, lapins, singes..) furent choyés par les poilus. Ils les ont aidés à chasser les rats et les souris qui, avec les puces, les poux, les mouches et les moustiques (dont la prolifération était favorisée par l’humidité, la saleté et le gaspillage alimentaire), rendaient encore plus pénible la vie dans les tranchées.

Un grand nombre d’animaux ont servi à l’alimentation des soldats dont la ration quotidienne de viande était de 450 grammes : bœufs, chevaux, porcs, chèvres, vaches, sardines.

DA coqes animaux servent de mascottes et accompagnent les soldats (anglo-saxons : cochons, chimpanzé, lionceau, kangourou).

 Leur symbole est aussi utilisé dans la propagande: coq gaulois, lion britannique, aigle impérial allemand.

Le soldat ennemi utilise une tête d’animal pour déshumaniser l’adversaire, par exemple sous les traits d’un cochon.

 

A monumentQuelques monuments seront élevés à la gloire de ces animaux tels le « Animal in war memorial »à Londres au début des années 2000, un mémorial dans la Somme, la statue d’un petit singe adopté par la population après la guerre…

Ils ont inspiré des œuvres littéraires, théâtrales, de la poésie guerrière, des films, des documentaires.

Ce n’est que le 16 avril 2014 que l’Assemblée Nationale a reconnu que les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité; jusqu’à  cette date, ils étaient considérés comme des « biens meubles »….

Bibliographie:Horizon 14-18

                               France Inter « La tête au carré »du 12/06/14

                              Livre « Héros oubliés »Les animaux dans la grande guerre. Jean Michel Derex

 

Advertisements

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. CARTRON dit :

    Un très beau film qui relative la vie des chevaux en 14/18 « Cheval de guerre ».
    Bon challenge !

    J'aime

  2. Annick H. dit :

    Je collectionne toutes les histoires que je trouve sur les animaux pendant la Grande Guerre surtout celles sur les chiens et les chevaux. D’apres ce que j’ai compris, mon grand-pere etait volontaire pour s’occuper de chevaux dans ses temps libres (son pere etait marchand de chevaux) pendant cette guerre et ses histoires de chevaux sont les seules histoires qu’il a vraiment eu plaisir a partager avec nous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s