Femmes 1914/1918

Célibataire, épouse, mère, grand-mère, veuve devant s’occuper :

Du  quotidien Les femmes de soldats mobilisés assument désormais les fonctions de chef de famille. La loi du 3 juin 1915 leur transfère ainsi la puissance paternelle pour la durée du conflit.

Elles doivent également subvenir seules aux besoins du foyer, non sans difficulté.

Femmes champDans les campagnes, 850 000 femmes prennent la tête de l’exploitation agricole de leur époux, auxquelles s’ajoutent les 300 000 épouses d’ouvriers agricoles privées du revenu de leur mari.

 

Femmes usineEn ville, les emplois laissés vacants par les mobilisés ainsi que le développement des industries de guerre permettent aux femmes d’accéder à de nouveaux secteurs économiques;

Du réconfort des soldats courrier, colis, visite, permission, soins (infirmières, œuvres de bienfaisance, marraines de guerre).Carte postale

 

De l’effort national : Le 18 novembre 1915, Pierre Rameil dépose un projet de loi en faveur de la maternité et de l’allaitement maternel car la femme doit pouvoir accomplir « son devoir de Française en donnant un enfant à la patrie ».

Elles seront victimes :

  • Dans les zones occupées du conflit (blessées, tuées, prisonnières), de viols, de devoir quitter leur ville ou village.
  • Ailleurs de surmenage, de malnutrition, de la peur de perdre un homme de sa famille au front ou de le voir revenir invalidé, diminué.
  • Du faible taux de l’allocation. le 5 août 1914, une loi attribue une allocation de 1,25 franc par jour, plus une majoration de 50 centimes par enfant au-dessous de 16 ans, « aux familles de militaires de l’armée de terre et de l’armée de mer appelés ou rappelés sous les drapeaux ».
  • De malnutrition, d’un manque d’hygiène, de moyens sanitaires insuffisants.

 

En 1918 on comptait 3 millions de veuves et 6 millions d’orphelins.

Elles ont eu un rôle majeur dans ce conflit.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Guillaume dit :

    Utile de rappeler – s’il le faut encore – le rôle des femmes dans la Première guerre mondiale… et pas que !
    Très intéressant…
    A bientôt

    J'aime

  2. Et beaucoup de veuves ont du se battre après guerre pour faire reconnaître leur droit à pension de veuves de guerre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s