RATS dans les tranchées 1914/1918

RatIls furent l’un des pires cauchemars des combattants dans les tranchées durant la guerre de 14-18. « Des gros rats! C’était épouvantable! Et puis, les tuer, c’était pas possible, il y en avait trop. Il y en avait partout, dans les gourbis dans les champs, il y en avait partout. Ils nous donnaient des puces ces salauds-là! Intenable! Les puces la nuit sur la figure, là je ne pouvais pas les encaisser, fallait que je sorte dehors. » Il y en avait des milliers, attirés par les restes de nourriture, les odeurs d’urine, de transpiration et surtout par les cadavres que l’on ne pouvait plus enterrer. Il fallait se couvrir la tête pour dormir, cacher sa nourriture et même les vêtements et les bougies, qu’ils dévoraient.En plus des nuisances « directes », les rats transmettaient aux hommes des maladies par l’intermédiaire des puces : typhus, bartonellose(fièvre des tranchées),leptospirose(assez peu virulente).

On organisa en 1915 des chasses aux rats, souvent aidés de chats et de chiens, avec à la clé une prime de 5 sous pour 20 rats.rats

    Bibliographie :  « Bêtes des tranchées »Eric Baratay

                                Témoignages de la vie dans les tranchées

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s