Poème « le Marensin »

LE   MARENSINpins

La meilleure contrée de France !

Le monde y vit sans médecin

et, comme disait mon parrain,

La, “ sans ployer la hanche,

Les gens ont du pain sur la planche”

Et de belles planches sur le pin !

LOU   MARENCINcarte Marensin

Le melhe countrade de France !

Lou mounde y bin chéns medecin

E, coum disé lou mey papin,

Aqui, “chéns ha plega le hanche,

Le yén qu’a bét pan sus le planche”

E bère planche sus loun pin

Isidore SALLES poete gascon (1821-1900).Poésies Gasconnes   (nouvelle édition  1997, tome 1)

Isidore Salles est né à Sainte – Marie de Gosse le 13 février 1821, aprés des études au collège d’Aire sur Adour, il travaille dans une banque à Bayonne puis s’installe à Paris comme journaliste. Membre de la “Société des gens de lettres de France”, il fréquente Victor Hugo, Théophile Gautier, Lamartine dont il sera le secrétaire .Nommé sous préfet  à Dax, Villefranche de Lauragais et Bar sur Anbe entre 1848 et 1852, il est préfet de 1859 à 1870 dans la Creuse , l’Aube ,les Pyrénées Orientales et le Haut Rhin. Il décéde à Paris le 20 octobre 1900.Son oeuvre: 455 poemes écrits en gascon  dont voici un petits extrait amusant sur le Marensin ou  il fait toujours bon vivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s