Le naufrage du Reveil-Matin (suite)

acte decès capitaineLe Réveil – matin a fait naufrage le 26 Novembre 1859 à Mimizan. Cinq victimes furent retrouvés sur le lieu de l’accident et inhumé dans le cimetière de cette commune, dont celui du capitaine François Darroquy.

carte landes; jpg

 

Une dizaine de corps furent enterrés derrière le chœur de l’église de Lit. Les autres le long du littoral et cela jusqu’à 60 km du lieu du naufrage.

 

cadavre plageA Messanges, on peut lire sur le registre de la police municipale, les procès-verbaux concernant la découverte de neuf corps. Pour permettre leur identification, le maire, un officier de santé ainsi qu’un agent sanitaire, brigadier des douanes et deux témoins se rendent sur place, ils établissent leur constations en notant : la date, l’heure, la cause et la date présumées  du décès. Ils décrivent le corps en prédisant le sexe, l’âge, la taille la couleur des cheveux éventuellement de la barbe, de possibles mutilations , traces de violence, la nudité ou les vêtements , leur description (chemise, pantalon, ceinture…), leur état…Le fait que personne ne reconnaisse le cadavre et qu’aucun enseignement n’a pu être donné sur sa famille ou sa nationalité, la présomption qu’il provient d’un naufrage  récent , son odeur  son état de décomposition entraine son inhumation à deux mètres de profondeur en haut de la marée.

Photos AD 40, registre police municipale Messanges.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s