MANCIET Bernard

                      Né à Sabres le 27 septembre 1923, mort à Mont de Marsan le 3 juin 2005, il est l’un des plus importants auteurs gascons du XXème siècle.Il fréquente l’école de Sabres, le lycée de Talence puis le lycée Montaigne à Bordeaux. Il acquiert une grande érudition, fait des études de lettres et de Sciences politiques en vue d’une carrière diplomatique. Il est mobilisé pendant la guerre en Allemagne puis reprend ses études en 1946 .Il y retourne en 1947 dans l’administration française d’occupation puis devient Haut Commissaire en Allemagne auprès de Koenig au moment de la reconstruction de l’état allemand.

En 1955, il part au Brésil et en Uruguay pour son travail puis il revient à Sabres, se marie et a 5 enfants. Il gère l’entreprise (bois) de sabelle famille, qui ferme 10 ans plus tard. Il se consacre alors à l’écriture.

Il anime la revue Oc mais refuse d’entrer dans le mouvement politique  occitaniste. Il est un grand découvreur de talents.

Poète, romancier, auteur dramatique, essayiste, son fil conducteur est le parler noir des Landes. Il ne veut être édité que par des éditions bilingues .Il écrit dans la revue d’oc : « je me suis rendu compte, en me traduisant en français, qu’à une langue fait défaut ce que possède l’autre ».

livre Manciet.docx Il a une grande connaissance du latin, du grec, de l’allemand et des langues ibériques. « L’enterrement à Sabres », son œuvre  la plus connue, lui vaut une reconnaissance européenne en 1996. On y retrouve toutes les petites gens des Landes. Il dit pourtant en 1997 dans un entretien avec Marc Blanchet (Le matricule des anges) : « je ne suis pas  régionaliste ». Il écrit des romans tel « Le jeune homme de novembre », des récits autobiographiques courts : « Jardins perdus et murmures du mal », des essais : « Triangle des Landes et Golfe de Gascogne ». Il est aussi un auteur de théâtre : Orphée, Iphigénie , Ulysse , Torero El Yiyo . Vers la fin du XXème siècle, il fait des lectures sur scène avec des musiciens (Bernard Lubat) .

Il fait partie des « 3 mousquetaires »de la renaissance poétique occitane qui étaient 4 : Max Rouquette , Robert Lafont , Bernard Lesfargues et Bernard Manciet .

Ref : Wikipedia , Lenga d’Oc Auteurs occitans ,Editions Jorn ,Le Monde disparitions 6/6/2005Philippe-Jean Catinchi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s