QUITTERIE

Quitterie  est un prénom  féminin typique du Sud-ouest.

Sainte Quitterie Princesse wisigothe catholique (5ème s.) Canonisée en 585 au Concile de Tolède.

Fille d’un prince de Galice, baptisée à l’insu de ses parents et en secret avait fait vœu de virginité. À 13 ans, ne voulant pas épouser un prince non chrétien, elle s’enfuit de chez elle, et se réfugie dans la communauté religieuse d’Aire. De nombreux prodiges lui permettent de convertir Leutimanus, le roi de la contrée. Retrouvée par les soldats d’Euric elle est condamnée à mort. Elle préférera perdre la vie que de renoncer à sa foi. Elle aurait été décapitée en 478 dans le palais royal d’Aire sur l’Adour.La légende dit que quand sa tête toucha terre, une fontaine jaillit. Elle  aurait pris sa tête bien lavée dans ses bras pour la déposer en haut du plateau du Mas, où se trouve aujourd’hui son sarcophage dans la crypte de l’église sainte Quitterie d’Aire. Tout près de l’église coule  une fontaine à laquelle on attribue la vertu de guérir les maux de tête et la rage  Ayant fait fuir, par sa seule parole, deux chiens enragés, Quitterie était invoquée également  contre la rage  (on la représente souvent avec un chien à ses pieds tirant la langue).

De nombreuses fontaines des Landes (Aussac, Commensacq, Gastes, Lucbardez… ) supposées avoir les mêmes vertus, sont placées sous le patronage de la sainte.

Il  existe deux légendes sur ses origines :

La légende toulousaine

Quitterie était la fille d’Aetius, roi wisigoth de Toulouse.portrait JPG

La légende lusitanienne

 Sans doute de la même époque, situe l’origine de Quitterie au Portugal, mais a des prolongements en Gascogne sans qu’on sache où en est la source. Cette Légende de Quitterie, est très en honneur dans la péninsule ibérique, Jumelle avec 9 autres sœurs elles sont confiées a des nourrices Chrétiennes. Elles seront baptisées par l’évêque Ovide, élevées dans la foi chrétienne et termineront leur vie dans le martyre. Selon des traditions gasconnes, les huit sœurs jumelles de Quitterie étaient Bazeille Dode Gemme, Mère, Germane, Livrade, Marcienne, Victoire. La plupart de ces saintes ont connu un culte dans le sud de la France et leurs noms sont fréquemment portés par des communes).=

Là les légendes se rejoignent on retrouve Germain, le fiancé païen et la fuite de Quitterie et sa décapitation.

La renommée

sacophage le sarcophage est de la  fin du IIIéme  siècle de l’école d’Arles, est sculpté de scènes de l’ancien testament: Jonas avalé par le monstre à tête de fauve, le paralytique guéri portant son lit…

 

Les reliques de la sainte conservées à l’intérieur d’un sarcophage de marbre blanc, demeurèrent jusqu’au XVI siècle  dans la crypte de l’église, (ancien temple romain dédié au dieu Mars et converti en baptistère par les évêques des Tarusates. Elles attirent de nombreux pèlerins depuis le Moyen Âge, empruntant lous camins de Sinte Quiteyre. Le site s’imposera vite comme une étape sur la Via Podiensis un des chemins du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Le culte de la sainte a pu se répandre sur cet itinéraire avec les récits des pèlerins, comme à lageyrat (Haute-Vienne), où une fontaine à dévotion une ancienne chapelle et une pierre tombale portent son nom.

La dévotion à Ste Quitterie s’est organisée autour de ces reliques (sarcophage et un riche reliquaire qui renfermait la tête présumée de la Sainte). Elles auraient été profanées par les troupes d’un capitaine huguenot. Elles ont disparu, quelques fragments auraient cependant été sauvés et emportés au Séminaire de Saint-Louis de Toulouse. Monseigneur Delannoy en aurait obtenu une parcelle. La tête de Sainte Quitterie aurait été déposée dans l’église Sainte Eulalie de Bordeaux, où elle aurait été conservée jusqu’en 1793. Elle a disparu depuis

On vient de loin prier la Sainte pour la guérison des malades et des déments...

Son culte est resté populaire en Espagne et dans le midi de la France où de nombreuses églises lui sont dédiées

. Sainte Quitterie demeure inséparable du monde landais : elle est invoquée comme patronne de la Gascogne, et elle est honorée tout spécialement à Aire sur Adour. Où un monastère lui est dédié en 1093.

Sources internet Galica, wikipedia

 

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. J’ai eu une camarade de promotion qui portait ce prénom très rare.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s