Hygiène et maladies durant les siècles précédents .

La maladie est attribuée à la sorcellerie, aux démons, aux influences astrales, à la volonté des dieux ainsi qu’à des croyances païennes.

Les maladies étaient méconnues, beaucoup ont la coulique, des fièvres. Ils ont peur de la lèpre, de la peste, la variole, du paludisme, du choléra…

Les conditions d’hygiène sont déplorables. L’eau est rare, il faut aller la rechercher à la source, aussi elle est conservée, économisée, réutilisée (la chasse d’eau, la salle de bain arrivent  avec l’eau courante au XX siècle).

cassecan6Le tas de fumier avoisine avec le puits et le seuil de la porte. Les animaux rentrent et sortent de la maison, la table est maculée de fientes de poules. Tous se soulagent sur le tas de fumier ou dans l’écurie.

 

Les vêtements sont changés au mieux tous les dimanches, les chemises sont infestées de poux, de puces de vermines, les paillasses aussi, elles sont souillées d’immondices et de déjections des enfants et des malades.

interieur maisonLes maisons ne sont pas aérées, les cheminées tirent mal, l’hiver l’eau gèle dans les cruches, l’été les aliments sont mal conservés.

Les risques de contagion et de propagation des maladies sont grands.

Qui étaient nos ancêtres ? J.L. Beaucarnot

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s