Mandrin : Son univers

                   logo mandrin final   Né dans une famille riche dont il est l’aîné, d’un père marchand, peu honnête, alcoolique et violent ,Louis Mandrin se révèle très jeune turbulent, vif, bagarreur , tricheur ,mauvais joueur . Il était très fort et en usait, obligeant par exemple les autres enfants à prendre du tabac. Malin, il volait leurs boutons de cuivre qu’il transformait et donnait pour des sols.

A la mort de son père âgé de 43 ans, il se retrouve à 17 ans chef de famille de 9 enfants de 16 ans à 0 . Il reprend le commerce familial et veut le développer. Fort des conversations qu’il a surprises durant son enfance dans le magasin de son père , il fait de la fausse monnaie avec ses 2 frères . Confronté aux exactions des fermiers généraux , à la répression des autorités , sa colère et sa haine contre la Ferme sont attisées . Différentes affaires touchant lui-même et la vie de ses proches, l’amènent à entrer dans la clandestinité et la contrebande dans la bande de Jean Bélissard. Les contrebandiers s’approvisionnent en Savoie et en Suisse en produits de contrebande. Ils font des expéditions en France où ils s’en prennent aux fermiers généraux , attaquent les entreposeurs et les forcent à acheter leurs marchandises , contre quittance. Ils sont très populaires dans la population , organisent des marchés où ils ne font peur à personne et font des parades militaires . Mandrin s’avère poli, il est surnommé « belle humeur ». Les contrebandiers libèrent des prisonniers choisis, signant les registres d’écrou .

Entre les expéditions, la troupe est dissoute et chacun rentre seul ou en petit groupe en Suisse , en Savoie ou en Dauphiné où ils dépensent sans compter l’argent rapporté de France. On leur prête de l’argent, on investit tout est remboursé avec intérêts . Des curés leur louent des chevaux, tout le monde y trouve son compte . Mandrin choisit ses recrues parmi les nombreux hommes désirant intégrer la troupe . Les contrebandiers logent soit chez les habitants ralliés à leur cause , soit dans des auberges où ils consomment et payent bien . Ils y déposent armes et argent ; ils entretiennent de bonnes relations avec les dragons du roi de Sardaigne . Mandrin vit dans des châteaux amis . Il y a souvent des incidents aux frontières où les populations insultent les soldats français .

Après quelques vengeances, Mandrin évite le plus souvent de tuer , il confisque les armes et les chevaux mais il est quelquefois débordé par ses compagnons qui commettent des meurtres .

De nombreuses actions lui ont permis de réussir :

  • Il construit un réseau d’espionnage
  • Il recrute des domestiques qu’il paye bien
  • Il est très rapide
  •  Il est un excellent chef militaire
  • Il est malin, il fait faire à son cheval des chaussures particulières pour faire croire qu’il va dans un sens alors qu’il est en sens contraire .http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s