Mandrin: Kidnapping

Peut-on accuser Mandrin et sa bande de kidnapping, de prise d’otage, ou d’enlever des notables et de les garder en caution ou gage ? le scénario se répète.

Mandrin et ses hommes se rendent chez un notable (directeur de la ferme, entreposeur de tabac…) du lieu, où souvent il ne restait que l’épouse ou la fille pour recevoir les bandits. Ils demandent une grosse somme contre du tabac, celle-ci l’ayant pas, elle est promenée en ville dans la tenue dans laquelle elle se trouve, menacée par une arme, les « mandrins » se disant prêt à tirer.

Une fois la somme trouvée, ils rendent sa liberté à la dame et laissent un reçu et le tabac.QuittancedeMandrinauchevalierDeChossatBourg

Ces faits se sont produits à Bourg en Bresse le 5 Octobre 1754, à Roanne le 10 octobre 1754.Financier payant ieutenant de Mandrin

Financier payant un lieutenant de Mandrin

Mais ils agissent de même avec les hommes qu’ils bousculent, violentent.

Le 22 octobre 1754 à Saint Bonnet le château ,Mr Gaudin entreposeur de tabac, est bourré de coups de crosse, trimbalé en ville pour emprunter à ses amis la somme réclamée.

La victime en est quitte pour quelques contusions et surtout une grosse frayeur.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s