Mandrin : Le jugement

                   Prison Louis_Mandrin

 

 

 

 

 

     L’emprisonnement de Mandrin est ponctué de visites de

« dames de charité »espérant la conversion des pêcheurs et de bons repas

autorisés par Levet de Malaval et fournis par des admirateurs . Il renvoya son

premier confesseur « trop gras »à son goût pour parler de pénitence .Puis le

jésuite Gasparini l’accompagna durant ses derniers jours et son supplice .

Lequel débuta par deux interrogatoires de 4 heures par jour durant lesquels

lui était appliquée la question ordinaire et extraordinaire .

Le jugement est rendu le 24 mai 1755 .

Il reconnaît les faits de contrebande mais nie les assassinats et ne dénonce pas

ses compagnons . Il est accusé de crime de lèse-majesté , assassinats et vols

ainsi que de perturber le repos public et est condamné à la roue. Saint Pierre ,

son compagnon , reçut la même condamnation .

Ce jugement très rapide n’a duré que 12 jours ; il fallait faire avancer le procès

plus vite que les courriers du roi de Sardaigne réclamant son extradition .

 

Ref :Mandrin capitaine général des contrebandiers Revue des 2 mondes WIKISOURCE

        Jugement souverain qui a condamné à la roue Louis Mandrin GALLICA

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s