FONTAINES et SOURCES (2)

Fontaine St Orensfontaine St Orens de Moliets

La liste des maladies susceptible d’être guerries par les eaux des sources et fontaines est un catalogue des maux dont souffrait les populations avant les progrès de la médecine. Néanmoins, les maladies de peaux et les rhumatismes sont les plus représentés.

La dédicace des fontaines par l’Eglise n’était pas due au hasard. Elles étaient placées sous la protection de la Vierge ou d’un Saint « spécialiste » de la source, ajoutant à la vertu des eaux le pouvoir miraculeux du saint ou de la sainte invoquée.

Le nom de la Vierge est invoqué pour la guérison des femmes et des enfants ;

Notre-Dame de Mimizan soigne la « couleuvre » nom de la diarrhée des enfants.

Notre-Dame de Buglose et sa chapelle miraculeuse comptait dès le XVIIème siècle des guérisons de paralytiques, d’aveugles, de femmes stériles, de muets.

La Fontaine Notre-Dame de Moliets (ou Pourrut de Moliets, du à l’odeur de pourri de l’eau sulfureuse) guérissait les maladies de la peau et les ulcères variqueux touchant surtout les femmes.

Les saints tutélaires étaient choisis parfois sur un simple jeu de mots :

Saint Eutrope soignait les estropiés (St Eutrope de Trensacq, de Cere, d’Escaudes)

Sainte Rose pour les maus arroses (boutons, impétigos, boutons roses donnés par la pellagre) : à Ychous, Mézos, Samadet.

Saint Clair pour les maux des yeux : à Souprosse, Belin-Beliet, Bougue.

Fontaine Belin Beliet

  Fontaine st clair à Mons, Belin-Beliet.

Saint Leu (Lou) pour les loupes ou bouton, exzema, verrue et pellagre : à Sabres, Bergouye.

L’hagiographie ou la vie des saints expliquait aussi les vertus des sources à dévotion.

Sainte Quitterie, la sainte très représentée dans les Landes morte décapitée, soignait les maux de tête et les migraines : à Aire-Adour, Arx, Commensacq, Saint-Martin-d’Oney, Lamothe.

Saint Jean Baptiste et Saint Jean était efficace pour les maladies de peaux ou l’eczéma : à Azur, à Bourricos, à Doazit l’eau pouvait même fortifier les petits canards et les petites oies…

Fontaine AzurFontaine saint Jean d’Azur

Certaines sources portent des noms profanes :

La Fontaine Chaude de Dax, la plus célèbre.

La Fontaine du Vicomte à Soustons qui guérissait les maladies de peaux. Cette fontaine a été déplacé, elle est alimentée par l’eau de la ville.

Fontaine Soustons Fontaine du vicomte à Soustons

Fontaine rouge d’Arengosse ou aygue rouge aux vertus fortifiantes pour le bétail en particulier.

Source de Buccuron à Gamarde les Bains pour les soins de la peau.

Fontaine de Brille à Saint Sever dont l’eau fait du bien aux yeux.

Nombre de ces sources jalonnaient les chemins de Compostelle et étaient très prisées des jacquets pour soulager leurs fatigues…

Si certaines fontaines ont disparu, la plupart sont de nos jours bien entretenues et encore fréquentées dans un but curatif, le nombre d’ex-votos laissés sur place en témoigne.

Enfin, les communes rurales « à fontaines ou sources » aménagent des circuits de promenades très agréables pour les marcheurs ou joggeurs qui au besoin peuvent soulager leurs crampes dans l’eau qui a défaut d’être « miraculeuse » sera guérisseuse. (Parmi d’autres : circuit des sources en pays morcenais, circuit des sources de moncaut…)

Les vertus des eaux thermales ont été reconnues par la science, les Landes sont le premier département thermal de France avec 75000 curistes par an : Dax compte 5 stations thermales, 18 établissements thermaux et un hôpital thermal.

Source : Sources et Saints Guérisseurs des Landes de Gascogne d’O de Marliave, les sites : Fontaines miraculeuses des Landes, Fontaines des Landes Wikipédia, Sud-Ouest le Mag du 18 février 2017,

Publicités